C’est quoi l’étanchéité ?

L'étanchéité de votre maison pour garantir la pérennité du bâtiment !

Ne négligez pas l’étanchéité à l’air, le transfert de vapeur d’eau et les ponts thermiques, lors de vos travaux de construction neuf ou rénovation. 

Une étanchéité à l’air apporte un confort thermique et une pérennité de votre habitat (maison et appartement) dans la durée.  

Nous avons vue dans notre article sur l’isolation les méthodes pour optimiser cette dernière. Vous voilà à l’abri des échanges de chaleur par conduction, mais attention, la tâche est loin d’avoir atteint son terme. Votre confort dépend d’une équation complexe faisant notamment intervenir la vitesse de l’air, l’imperméabilité à l’eau et les ponts thermiques.

C'est quoi l'étanchéité ?

Bien comprendre le mécanisme d’étanchéité à l’air.

Halte aux courants d’air !

Ils sont les vecteurs aléatoires d’échanges thermiques inopportuns. Les deux meilleures armes pour vous défendre : le pare-pluie et le freine ou pare-vapeur (pour faire la différence entre freine et pare vapeur voir notre encadré ci-dessous). Encore faut-il que ceux-ci forment une barrière parfaitement continue et étanche à l’air…

Pour ce faire, ils doivent être correctement mis en œuvre : les matériaux doivent se succéder de l’intérieur vers l’extérieur avec une perméance décroissante, c’est-à-dire qu’ils doivent de plus en plus s’opposer au passage de la vapeur d’eau. On retrouve donc le pare vapeur du coté intérieur de la paroi et le pare-pluie à l’extérieur. Ils doivent également être parfaitement raccordés, et le cas échéant réparés, au moyen de bandes adhésives.

Plus l’air est chaud, plus il est capable de contenir de la vapeur d’eau. Si de l’air chaud et humide est refroidi, la vapeur d’eau qui finit par se trouver en excès se condense, on a atteint le « point de rosée ». Il ne faut pas que ce point soit atteint dans les parois puisqu’il favoriserait le développement des moisissures et bactéries.

Or, dans un logement sous nos latitudes, pendant trois-quarts d’une année, l’air chaud et humide tend à s’échapper pour traverser les parois et atteindre des zones froides qui vont l’amener à « restituer » l’eau qu’il contient. Dans une habitation à ossature bois, la totalité de la paroi est remplie d’isolant, c’est donc dans celui-ci que se produira la condensation si le pare-vapeur n’est pas correctement posé ou est absent, ce qui en amoindrirait ses qualités.

LE FREINE-VAPEUR un élément isolant efficace.

Le freine-vapeur est utilisé en substitution du pare vapeur si les matériaux isolant sont perspirants, i. e. qu’ils ont la capacité à réguler l’hygrométrie en se chargeant d’humidité lorsqu’elle est en excès et en la restituant en période plus « sèche ».

Exemple de matériaux pouvant être associés à un freine-vapeur : 0uate de cellulose, liège, chanvre.

Evitez les ponts thermiques dans votre maison

On parle d’ étanchéité à l’air pour décrire les problématiques de fuites ou d’infiltrations d’air parasites dans les parois. Ces fuites proviennent généralement de défauts de construction, de défauts de mise en œuvre des composants des parois.

Les ponts thermiques sont générés par :

  • Les points singuliers de la construction suivant le système constructif mis en œuvre (plancher bas, plancher d’étage, acrotères non isolés, etc.) ;
  • les fuites et infiltrations d’air du bâti non traitées ;
  • une isolation inexistante et /ou discontinue, notamment sur les points de jonction et cela même en cas d’étanchéité à l’air parfaite.

Lire également nos conseils pour isoler sa maison pour un meilleur confort thermique et phonique.

Une fois l’isolation réalisé pensez à la ventilation par VMC pour un air sein au quotidien. 

Vous aimeriez aussi ces articles !

Charpentier 49

Vous êtes à Maine-et-Loire et vous souhaitez réaliser des travaux